La sicav de la semaine : Fastea Opportunités

(Boursier.com) — Le Fonds Fastea Opportunités est principalement investi en actions françaises.

Sélection.

La gestion s’appuie sur une sélection discrétionnaire et rigoureuse de titres obtenue au travers de la mise en oeuvre d’un processus qui passe, en principe par la rencontre directe avec les dirigeants des entreprises dans lesquelles le Fonds investit.

Analyse.

S’ensuit une analyse fondamentale de chaque dossier, appuyée par une notation développée en interne et portant sur cinq critères que sont, la qualité du management de l’entreprise, la qualité de sa structure financière, la visibilité sur les futurs résultats de l’entreprise, les perspectives de croissance de son domaine d’activité et l’aspect spéculatif de la valeur.

Processus.

Les dossiers choisis ont ainsi fait l’objet d’un processus très sélectif et qualitatif. La méthodologie permet de se positionner sur des dossiers présentant un potentiel d’appréciation future par le marché. Les principaux filtres retenus par l’équipe de gestion sont d’ordre comptable avec niveau des fonds propres, cash flows générés, endettement permettant de jauger de la solidité financière de l’entreprise étudiée…

Ratios.

Les filtres sont aussi fondés sur des ratios comme Valeur d’Entreprise sur Chiffre d’affaires et Valeur d’Entreprise sur Résultat d’Exploitation permettant des comparatifs intra sectoriels. Ces éléments chiffrés seront principalement extraits des bases de données financières ou quand ils ne seront pas disponibles, recalculés par les gérants…
Les principaux filtres qualitatifs retenus par l’équipe de gestion sont la qualité du management de la société cible et les perspectives de croissance du secteur d’activité de la société cible.

Contacts.

Afin d’analyser ces éléments, les contacts avec les directions des sociétés cibles auront lieu par le biais notamment des réunions SFAF et brokers mais également par des rendez-vous individuels afin de mieux cerner la personnalité des dirigeants et leurs perspectives de développement. Le résultat tant quantitatif que qualitatif de ces recherches constituera le socle de sélection de titres visant à offrir, selon la société de gestion, un couple rendement/risque le plus optimal possible pour sa clientèle.

Arbitrages.

Sur la période récente, les arbitrages ont été nombreux avec de nombreuses publications. Accor et Renault ont été vendus après de bons parcours tandis qu’Europcar fait son entrée. Selon le gérant, la valorisation de ce dossier n’étant pas très exigeante

Conclusion

La recherche d’une performance à long terme au moyen d’une gestion fondamentale sur le marché des actions françaises de toutes tailles rend ce fonds intéressant.

 

Retrouvez l’article sur boursier.com