Newsletter du lundi 27 janvier 2020

La BCE lance une revue stratégique, Louis Vuitton : marque française la plus puissante

Lors de sa première réunion de politique monétaire de l’année, la BCE a lancé un vaste chantier de réflexion et d’évaluation de sa stratégie. La Banque centrale européenne a maintenu à leurs niveaux actuels ses taux directeurs – notamment le taux de refinancement à 0 % et le taux de dépôt à -0,50 % -, et n’a pas modifié son programme d’achats d’obligations. Une décision qui était largement anticipée, malgré une légère amélioration du contexte économique en zone euro et l’allègement des  craintes sur le commerce mondial . Le chantier de la revue stratégique devrait durer environ 1 an et couvrir des sujets tels que la révision de la cible d’inflation et les moyens pour y parvenir, ainsi que le verdissement de l’action de la Banque Centrale.

Le cabinet Kantar a publié la semaine dernière son palmarès « BrandZ Top 50 France » des marques françaises les plus puissantes. Le maroquinier Louis Vuitton, marque phare du géant du luxe LVMH, reste devant Chanel et Hermès au classement 2020. Louis Vuitton s’est maintenue en tête avec une progression de 15% de sa valeur de marque à 53,4 milliards de dollars. Le maroquinier de luxe creuse l’écart avec Chanel dont la valeur de marque s’établit à 43 milliards de dollars. Hermès complète le podium, avec une marque valorisée à 34,6 milliards de dollars. Derrière ce trio du luxe, on retrouve dans l’ordre au classement le géant des cosmétiques L’Oréal et le groupe de télécommunications Orange. Le palmarès fait la part belle au secteur du luxe, avec neuf marques se hissant dans ce Top50 (Vuitton 1er, Chanel 2e, Hermès 3e, Cartier 12e, Dior 14e, Saint Laurent 18e, Givenchy26e, Céline 35e et Van Cleef & Arpels 46e).

Renault attend son nouveau DG

L’action Renault a perdu 7,7% la semaine passée, suite à une note de Citigroup abaissant sa recommandation de « neutre » à « vendre » sur l’action Renault, avec un cours cible de 30 euros, contre 52 euros précédemment. L’analyste pense que le marché n’a pas encore pris conscience de l’ampleur des défis auxquels le constructeur automobile est confronté, même si l’action évolue sur ses plus bas depuis 2012. Il estime que le groupe pourrait avoir à lever des capitaux cette année et suppose qu’aucun dividende ne sera versé pour 2019. Les administrateurs de Renault devraient se prononcer cette semaine sur la nomination d’un nouveau directeur général. Luca de Meo, l’ex-patron de SEAT fait figure de grand favori. En quatre ans, il a  brillamment redressé la marque espagnole , désormais bénéficiaire après des années dans le rouge.

Pierre & Vacances : des réservations en hausse

Le cours du groupe Pierre & Vacances a progressé de 12% mardi suite à la publication de son point d’activité du premier trimestre 2019-2020 (clos fin décembre) et des perspectives du groupe pour le deuxième trimestre. Pierre & Vacances peut se targuer d’une croissance de 14,2% dans son pôle Tourisme avec 281,9 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les perspectives du deuxième trimestre 2019-2020 s’annoncent également favorables. Compte tenu des réservations à date, ” en progression significative par rapport à l’exercice précédent “, Pierre et Vacances anticipe une activité touristique en croissance par rapport au 2ème trimestre 2018-2019. Cette hausse concerne à la fois le pôle Pierre & Vacances Tourisme Europe et le pôle Center Parcs Europe.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer