Newsletter du lundi 17 février 2020

Taux de chômage français au plus bas depuis 2008, contraction du PIB japonais au T4

Le taux de chômage, mesuré selon les normes du Bureau international du travail (BIT), a reculé de 0,4 point au quatrième trimestre 2019, selon l’Insee. Sur un an, le repli atteint 0,7 point. Il s’établit ainsi à 8,1 % de la population active. La France (hors Mayotte) comptait 2,424 millions de chômeurs en fin d’année dernière. Interrogée ce jeudi dernier sur RTL, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud a estimé qu’avec ces résultats, « l’objectif de 7 % de chômage à la fin du quinquennat est atteignable ».

Sur la période allant d’octobre à décembre, avant même la détection d’une grave épidémie en Chine, le PIB (produit intérieur brut) nippon avait déjà perdu 1,6 % en glissement trimestriel. Un repli aussi marqué n’avait pas été observé depuis le deuxième trimestre 2014. Cette évolution s’explique en partie par un typhon brutal survenu en Octobre et qui a paralysé certaines régions du pays  et découragé la consommation. Le pays a également été impacté par la guerre commerciale entre Pékin et Washington, qui a ralenti l’export de composants japonais vers les usines chinoises. La propagation du coronavirus, d’abord en Chine puis maintenant au Japon, alimente déjà une chute des revenus dans le secteur du tourisme et de la distribution et fait craindre une entrée en récession du Japon.

TF1 poursuit l’amélioration de sa marge

Le groupe TF1 a publié ses comptes le 14 février et a confirmé la bonne santé du groupe et l’amélioration de la marge opérationnelle, malgré l’effet des grèves de fin d’année. Le titre a progressé de 6% dans la journée. Compte tenu d’un effet de base défavorable après la Coupe du monde de football en 2018, les recettes publicitaires du groupe se sont réduites de 1,3 % sur l’ensemble de l’année, à près de 1,57 milliard. La progression de la marge opérationnelle courante a en revanche été plus forte que prévu (+ 2,2 points, à 10,9 %), ce qui a plu au marché. Le coût des programmes des chaînes gratuites est resté sous contrôle à 985 millions d’euros (-2,8% par rapport à l’exercice précédent) et est attendu stable pour 2020. La filiale de production de contenus, Newen, a également affiché » de très belles performances à l’international et une croissance du pôle en lien avec les acquisition pour 107 millions des producteurs de Mensen (Belgique) et Reel One (Canada). Le groupe a annoncé une hausse de 25% de son dividende pour le porter à 0,50 €.

Orange confirme la solidité de son dividende

Orange a publié ses résultats le 13 février. A cette occasion, Stéphane Richard, PDG d’Orange a indiqué que « l’année 2019 a été solide, avec une tendance plutôt positive sur la fin de l’année, ce qui augure une bonne année 2020 ». Le titre a progressé de 3,3% dans la journée (vs -0,2% pour le CAC). Le chiffre d’affaires du groupe, de 42,2 milliards, a crû de 0,6 % sur l’année, tiré par l’Afrique-Moyen-Orient (+ 6,2 %), par l’Europe hors France et Espagne (+ 1,4 %) et par le retour de la croissance, de 1 %, dans la division Entreprises, ce qui n’avait pas été vu depuis 2016. Le groupe a confirmé la distribution d’un dividende de 0,70 € au titre de 2019, sans exclure une hausse éventuelle sur la période 2021-2023, en lien avec l’accélération de sa trajectoire de génération de trésorerie.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer