Newsletter du lundi 10 février 2020

Le capital-investissement en régions Bretagne et Pays de la Loire

Vendredi 7 février avait lieu à Nantes une conférence organisée par Les associations Nantes Place Financière et  France Invest sur le thème du capital-investissement en régions Bretagne et Pays de la Loire. Les intervenants ont souligné le dynamisme de ces deux régions sur le plan économique. La croissance du chiffre d’affaires des entreprises accompagnées par le capital-investissement dans les deux régions est en effet nettement supérieure à la croissance du PIB français, avec respectivement 8,6% en Pays de la Loire et 3,8% en Bretagne. Les entreprises accompagnées sont à 80% des TPE et des PME, avec des secteurs d’activité prépondérant dans l’industrie et le retail. Elles ont permis la création de 2 469 emplois nets en Bretagne et 1 909 emplois nets en Pays de la Loire.

TOTAL pénalisé par les prix du pétrole et du gaz

TOTAL a publié un résultat net de 11,8 Mds€ pour l’année 2019. Ce résultat, en repli de 13%, a été pénalisé par la baisse des cours du pétrole (-10%) et du gaz (-38%). La rentabilité des capitaux propres de plus de 10% est en recul par rapport à 2018, mais reste supérieure aux autres majors tel que Exxon, Chevron, Shell et BP. L’activité Production du Groupe passe la barre des 3 millions de barils équivalent pétrole (unité permettant la comparaison entre différentes sources d’énergie) par jour, en hausse de 9% (dont 50% pour le GNL) sur l’année 2019. Cette croissance a été possible grâce aux démarrages de projets en Russie, Australie, Nigéria et Angola qui ont généré beaucoup de trésorerie. TOTAL avait anticipé une hausse de l’investissement net en dessous des 18 Mds$ (17.4 Mds$ pour 2019) dans l’objectif de poursuivre sa stratégie de renforcement dans le GNL (Gaz Naturel Liquéfié) et l’offshore profond (plateformes implantées en pleine mer). Le dividende au titre de 2019 ressort en hausse de 5% (2,68€/action). Concernant 2020, TOTAL projette de racheter pour 2 Mds$ d’actions avec un environnement à 60$/baril, une production en hausse d’environ 2-4% et des marges mondiales plus faibles dans le secteur du raffinage, suite à des niveaux de stocks élevés. .

Bonne année pour BNP Paribas, progression de l’activité Radio chez NRJ Group

La banque française BNP Paris a enregistré un bénéfice de 8,17 Mds€ au cours de l’exercice 2019, affichant une hausse de 8,6%, portée par « la dynamique commerciale et la transformation ». En effet, le PNB (produit net bancaire) est en augmentation de 4,9% (45 millions €) avec une hausse dans tous les pôles. Les frais de gestion ont augmenté de 2,5% (31 millions €), dus aux coûts de transformation du plan 2020, aux coûts de restructuration (BNP Paribas Suisse pour citer un exemple) et aux mesures d’adaptation. BNP montre également une bonne maîtrise des coûts au cours de l’exercice, permettant de dégager un « effet de ciseaux » positif à 2,4 points.

Le Groupe NRJ a publié un chiffre d’affaires de 406,6 M€ pour l’exercice 2019 (vs 397 M€ attendus selon les analystes), en baisse de 1,1%. Le chiffre d’affaires du Pôle Radio progresse de 0,7%, porté par la croissance de la radio nationale pour laquelle le Groupe a amplifié ses investissements dans les programmes et leurs promotions. La télévision a été fortement affectée par une faible demande du marché (-6,9% du CA), mais cette baisse devrait être compensée par une réduction des charges. Enfin, le pôle Diffusion marque une baisse de 2,3%, freinée par l’arrêt de prestations ponctuelles de réaménagement de fréquences TNT qui se sont terminées fin juin 2019.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer