Newsletter du lundi 09 novembre 2020

SCOR dégage des résultats solides

Malgré une année difficile dans le secteur de l’assurance, la société SCOR SE (réassureur à l’échelle mondiale) a dégagé des résultats solides sur cette année. Après un 2ème trimestre négatif dû aux frais d’assurances remboursés lors de la crise sanitaire et quelques catastrophes naturelles le groupe a réussi à développer son fonds de commerce sur les 9 derniers mois. Sur ce 3ème trimestre 2020 le résultat net baisse de 5,2% passant à 109 Millions d’euros par rapport à 2019. Tandis que sur 9 mois son résultat net de 2020 baisse de 66,3% de 135 à 401 Millions d’euros en 2019. Le rendement sur les capitaux propres ROE reste stable sur le T3 par rapport à 2019 mais perd 5,9 points à 2,9% sur les 9 mois. Finalement, le choix de renforcer son conseil de gouvernance a été annoncé ce 5 novembre dernier.

Herige, bonnes perspectives pour 2021

L’entreprise vendéenne de négoce de matériaux de construction Herige a dévoilé ce mardi 3 novembre l’évolution de son activité sur le 3ème trimestre. Elle a annoncé un fort retour de la croissance de son activité à +11,3% sur le T3 2020. Par comparaison au même trimestre  de 2019 son chiffre d’affaires a évolué de 143,7 M€ à 160 M€. Depuis le mois de juin, le groupe a bénéficié du rattrapage suite au confinement. L’industrie du béton s’est développée de 4,7% par rapport à 2019. Les perspectives pour 2021 sont positives grâce aux aides de relance du gouvernement  dans la rénovation énergétique des bâtiments. Le 4ème trimestre ne sera pas trop défavorable pour l’entreprise car les activités de BTP restent ouvertes pendant ce reconfinement de novembre.

En route pour 4 années démocrates ?

Tous les yeux sont braqués sur les élections Américaines. Ce mardi 3 novembre « The Election Day » était le dernier jour pour aller voter aux États-Unis dans le but d’élire leur 46ème président.  Cependant le décompte des votes a duré jusqu’à vendredi pour certains États où les résultats s’annoncent serrés et essentiels pour les deux candidats. Le taux de votants a atteint un niveau record de 66% lors de cette élection.

Là où le président actuel Donald Trump est très critiqué sur sa gestion de la crise sanitaire, de nombreux citoyens américains sont néanmoins restés fidèles à sa politique « America First » orientée sur la baisse du chômage et la guerre commerciale. Du côté démocrate, Joe Biden appelle à l’unité nationale. Sa politique sera dirigée vers la gestion de la crise sanitaire et l’assurance-maladie des Américains. Kamala Harris deviendra la première femme afro-américaine vice-présidente, elle symbolise la fissure de ce plafond de verre aux États-Unis. Elle est une véritable figure démocrate en défendant les droits des femmes, ceux des immigrants et des populations délaissées.

Certains états à majorité démocrate ont voté en masse et très tôt comme à New York où Joe Biden a amassé 84% des votes et 85% à San Francisco. La presse et les sondeurs annoncent Joe Biden 46ème président des États-Unis mais Donald Trump ne compte pas l’entendre de cette oreille. En effet, il s’oppose déjà aux résultats dévoilés dans l’État de Pennsylvanie qui déclare Joe Biden vainqueur. En attendant la prise de pouvoir du prochain président le 20 janvier 2021, des démarches de recomptage vont sûrement être effectuées dans les états clés. Dans le cas où le démocrate soit élu pour les 4 prochaines années, Donald Trump prévoit déjà 2024, il aura alors 78 ans.

De l’autre côté de l’Atlantique, l’Europe attend beaucoup des nouvelles relations politiques et commerciales qui seront mise en place par Joe Biden. La guerre des taxes douanières sur les produits exportés a compliqué le développement du commerce international. À ce jour, Joe Biden n’a pas énoncé clairement ses choix.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer