Newsletter du lundi 08 juin 2020

Les marchés carburent à l’optimisme

Plan de soutien aérien

Après le tourisme, l’automobile et la technologie, le gouvernement dévoilera, ce mardi, son plan de soutien à la filière aéronautique. Les commandes d’avions ayant cessé avec la crise du Covid-19 (0 commande pour Airbus au cours du mois de mai), le plan de soutien devrait atteindre 10 milliards d’euros afin de favoriser l’emploi des 195 000 salariés du secteur, l’innovation et la recherche, mais également, éviter les annulations de commandes. Afin de lutter contre les licenciements, le gouvernement a confirmé le maintien du chômage partiel pour une longue durée, pouvant aller jusqu’à 2 ans. Un plan de soutien aux exportations et une garantie financière  pourraient être envisagés afin de garantir les commandes, mais également la mise en place d’aides dans le but de renouveler les flottes, incitant les compagnies de mettre à la casse les avions âgés de plus de 20 ans. Ce plan de soutien devrait bénéficier positivement à l’ensemble des acteurs du secteur, comme Latecoère (+11% à 11h), ou encore Figeac Aero (+20% à 11h).

Poursuite d’un accord de l’OPEP

L’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et la Russie ont annoncé le prolongement d’un mois, jusqu’à la fin juillet, leur baisse de production historique afin de soutenir la remontée des prix du cours du baril (42,8$ à l’ouverture ce lundi, vs des plus bas à 16$ fin avril). Alors que l’alliance OPEP+, qui réunit l’Arabie Saoudite et divers pays alliés à la Russie, a subi une mésentente début mars sur de nouveaux quotas de production, cette prolongation d’alliance est accueillie de manière positive par les différents acteurs du marché pétrolier, bien que jugée minimale. Au cours du mois d’avril, alors que la demande  mondiale de pétrole a baissé de 30 millions de barils journaliers, le WTI est tombé en négatif durant quelques heures, fragilisé par des capacités de stockages saturées. Courant mai, l’OPEP+ a réduit sa production de l’ordre de 8,6 millions de barils par jour. Du point de vue de la consommation, le retour à la normale des ventes de carburant n’est pas encore à l’ordre du jour, après une chute de 75% durant le confinement. Total prévoit tout de même un retour à la normale de la consommation d’ici un mois avec les départs en vacances où l’usage de la voiture pourrait être privilégié.

Un rebond surprise de l’emploi aux Etats-Unis

A la surprise générale, le marché du travail aux Etats-Unis a renoué avec les créations d’emplois au mois de mai et le taux de chômage a reculé. Selon les statistiques officielles publiées vendredi, 2,5 millions d’emplois ont été créé alors que les analystes attendaient la destruction de 8,5 millions d’emplois. Le taux de chômage aux Etats-Unis ressort à près de 15% alors que les plus pessimistes le voyaient frôler les 20%, en raison de la pandémie de coronavirus. Cette énorme surprise signe que l’économie américaine se redresse beaucoup plus vite que prévu. Les mesures de déconfinement semblent avoir un produit un effet rebond de l’activité bien plus fort qu’espéré initialement. Cette publication a fortement dopé les marchés financiers qui ont tous clôturé à des niveaux records vendredi (CAC 40 +3,75%, NASDAQ +2,02%).

Performances hebdo 

Les rendez-vous à ne pas manquer