Newsletter du lundi 07 décembre 2020

AXA : plan stratégique 2023

Après la réussite du plan « Ambition 2020 » qui a permis de recentrer le profil d’AXA sur les risques techniques assurantiels, tout en simplifiant l’organisation, le Groupe a présenté son plan stratégique « Driving Progress 2023 » et ses principaux objectifs financiers pour 2021-2023. Dans la lignée du plan stratégique précédent, ce dernier est axé sur une poursuite de la forte croissance organique en assurance santé (> à 5%/an) et une accélération de la réduction de ses encours de produits d’assurance vie traditionnels. Le Groupe vise une croissance moyenne du résultat opérationnel par action de 3% à 7% par an entre 2020 et 2023, ainsi qu’une rentabilité opérationnelle des capitaux propres entre 13% et 15% de 2021 à 2023. La croissance du résultat opérationnel (RO) va bénéficier de très fortes hausses tarifaires, de l’évolution du mix produit, mais également de la poursuite de la simplification du Groupe via des cessions d’activités non stratégiques dont l’impact négatif sur le RO sera neutralisé grâce à des rachats d’actions à l’avenir. Dans les grandes lignes, le plan stratégique d’Axa fixe 5 nouvelles actions stratégiques :  se développer en santé et prévoyance ; simplifier l’expérience client et accélérer ses efforts de productivité (en clarifiant et simplifiant les contrats grâce au digital) ; renforcer les performances de souscription ; maintenir son leadership en enjeux climatiques (réduction de 20% de l’empreinte carbone des actifs du Fonds général) ; et enfin, accroitre ses flux de trésorerie (grâce à de nouvelles mesures d’optimisation des portefeuilles vie).

Visibilité dans le secteur aérien

L’annonce de la levée du confinement le 15 décembre offre une certaine visibilité au secteur aérien grâce à un afflux de réservations.. Les destinations les plus prisées sont les destinations domestiques, à savoir la majorité des pays européens, bénéficiant principalement au Groupe Air France avec son important réseau domestique qui a triplé cette offre en rouvrant 12 lignes intérieures. Mais cette annonce bénéficie également aux autres acteurs aériens qui ont fait le même choix en multipliant leur offre par trois à quatre comme EasyJet, Air Caraïbes ou encore Corsair. Les constructeurs aériens peuvent aussi profiter de cet afflux de réservations comme Airbus, pour qui Air Caraïbes va engager les 8 Airbus A 350.

Accord trouvé au sein de l’OPEP

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP+) s’est réunie la semaine dernière en parvenant à un accord, après 2 jours de réunion, en ligne avec les attentes. La décision finale est l’augmentation de production de 0.5 million de barils par jour pour le mois de janvier, contrairement au 2 Mb/j prévus au cours du mois d’avril. Au final, la production journalière sera de 7.2 Mb/j au lieu de 5.7 Mb/j, et l’OPEP promet de se réunir mensuellement afin d’ajuster l’offre en fonction de l’évolution de la demande. Ce nouvel accord va permettre de soutenir les prix du pétrole en réduisant les stocks, mais le marché risque de se retrouver en déficit d’environ 1.5 Mb/j au premier trimestre 2021, et s’accentuer au cours du deuxième trimestre à 3mb/j. Ces dernières semaines, le cours du pétrole a connu une hausse de 27,08% sur le seul mois de novembre.

Exportations chinoises en très nette hausse

La pandémie entraîne une forte hausse des exportations dans certains pays comme la Chine, pour qui les exportations ont bondi de 21,1% au mois de novembre, affichant un excédent commercial chinois au plus haut depuis près de 40 ans, à 75,42 milliards de dollars. Les exportations chinoises affichent leur 6ème mois consécutif de hausse, entraînées par une forte demande des pays, liés à la recrudescence de la pandémie, en équipements médicaux, masques anti-Covid et produits électroniques favorisant le télétravail. La période de Noël vient également accroître les exportations chinoises avec une demande importante en matière de plastique (+112%) et éclairage (+47%), nécessaires aux décorations de Noël et guirlandes lumineuses). Les importations chinoises affichent également une hausse, bien moins soutenue que celle des exportations (+4,5%).

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer