Newsletter du lundi 25 février 2019

https://www.fastea-capital.fr/newsletter25022019

Publication de Vallourec & Europcar Mobility Group

Frappé ces dernières années par la réduction des investissements pétroliers, Vallourec a perdu la moitié de sa valeur en novembre 2018 suite à un rythme préoccupant de la consommation de sa trésorerie. Le fabricant de tubes en acier sans soudures a bondi en bourse de 23 % la semaine passée suite à la présentation de ses comptes. La société a certes enregistré une perte nette de 502 millions sur l’année 2018, mais  annonce un fort redressement du résultat brut d’exploitation et de son fonds de roulement. La société suit actuellement un plan de transformation qui a permis de générer 445 millions d’économies brutes cumulées depuis 2016 et vise à accroitre sa compétitivité en matière de coûts. Le groupe qui emploie 3 400 personnes en Allemagne, prévoit la suppression de 600 postes ainsi que la cession d’actifs (services liées aux centrales conventionnelles au charbon) dans cette même zone géographique. Une poursuite de la croissance de l’activité Pétrole et Gaz est prévue pour 2019, impulsée par son positionnement sur le marché offshore brésilien et le renouvellement de contrat à long terme avec Petrobras

Le loueur de voiture Europcar Mobility Group (anciennement Europcar) a annoncé la semaine dernière ses résultats pour l’exercice 2018. La société a publié des résultats conformes à ses objectifs malgré une croissance plus faible sur des marchés tels que l’Allemagne ou la France. La génération de cash flow plus faible que prévu a déçu les investisseurs. Suite aux dernières acquisitions, la direction est ambitieuse sur les synergies attendues pour 2019 et 2020.Ce jour, le groupe a enfin acquis Europcar Finlande et Europcar Norvège lui permettant ainsi d’accroître son réseau de filiales et de profiter de nouvelles synergies. Les anciens dirigeants restent dans l’entreprise.

Prolongation de la trêve commerciale

Le président américain D.Trump accorde un délai supplémentaire à Pékin. Les surtaxes frappant 200 milliards de dollars de marchandises chinoises ne passeront pas de 10 à 25 % au 1er mars comme prévu. L’annonce par Donald Trump d’une prolongation de la trêve au-delà du 1er mars a permis aux marchés de s’inscrire à la hausse après l’espoir d’un accord à venir, la bourse de Shanghai a notamment progressé de plus de 5%. Le rebond le plus important a été constaté sur les secteurs  de la sidérurgie et de l’automobile.

L’or attire l’attention

Depuis le début de l’année, l’Or est très bien orientée et les états ne sont pas étrangers à cette hausse. La Chine et l’Inde figurent parmi les principaux acheteurs d’or, mais des pays comme la Pologne ou l’Egypte se distinguent également, et c’est nouveau.Le secteur des mines d’Or bouge aussi avec de nombreuses fusions. La plus emblématique pourrait être celle annoncée ce jour de Barrick Gold avec Newmont. La première ayant fait une offre de 18 Mds de USD sur la seconde, ce qui donnerait naissance au plus grand groupe mondial.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer