Newsletter du lundi 18 février 2019

Publication des résultats TF1 et Vivendi

La première chaîne de télévision française annonce un résultat opérationnel courant en hausse de 5,4% soit 195,7 millions d’euros, et maintient son taux de marge opérationnel à 8,6 % malgré le coût élevé de la diffusion de la Coupe du Monde. Hors coûts de la Coupe du Monde, le taux de marge opérationnelle courante s’élèverait à 11,7 % soit une hausse de 3 points par rapport à l’année précédente. Le bénéfice net du groupe recul de 6,2 % à 127,9 millions d’euros en 2018 affecté par des coûts de rachat de Newen Studios ainsi que les frais d’acquisition d’AuFeminin, consolidé depuis le mois de mai. Le CA consolidé s’élève à 2,29 milliards, en hausse de 7,3 % suite a une forte croissance externe. Le CA publicitaire est en hausse de 1,2 % sur l’année malgré un T4 marqué par un ralentissement du CA publicitaire de -2 % contre +2,9 % en T4 2017, lié au climat social en France qui a freiné les dépenses publicitaires. Le groupe annonce la hausse de son dividende de 14 % en 2018 à 0,40 euro par action. Le groupe vise une croissance opérationnelle >10% en 2019 ainsi qu’une croissance publicitaire de 1,9 % en 2019 (contre 1,5 % en 2018). Enfin, les réformes fiscales devraient avoir un impact positif de 10/15 millions horizon 2020. Le titre ayant reculé de 25 % ces 3 derniers mois rebondit de 17 % ce jour et enregistre la plus forte hausse du SBF120.

Vivendi, qui possède les médias : Dailymotion, Groupe Canal+, Gameloft, Universal Music groupe publie ses résultats 2018 et enregistre un EBITA (bénéfice avant impôts et amortissement) de 1288 M€ légèrement inférieur aux attentes. Le résultat opérationnel ajusté est en hausse de 33 % à 1,288 milliards d’euros (+24,7 % à données comparables) poussé par les excellentes performances d’Universal Music Group. À périmètre et changes constants, son résultat opérationnel progresse de 22,1 % à 902M€ pour un CA en hausse de 10 %. Les encaissements liés au streaming ont grimpé de 37,3 % compensant largement le déclin lié au téléchargement. De plus, le bénéfice opérationnel de Canal+ bondit de +33,6 % grâce à l’augmentation du nombre d’abonnés français portant ainsi le nombre d’abonnés à 4,5 millions. Cependant, le groupe fait face à une concurrence agressive de la part de Netflix qui propose un tarif quatre fois inférieur. Le dividende progresse de 11,1 % à 0,50 €. De plus, le groupe envisage la cession du capital d’UMG (jusqu’à 50 %) et va demander l’autorisation de réaliser une offre de rachat (OPRA) sur 25 % de son capital.

Secteur automobile sous tension

Le secteur automobile reste sous pression dû au ralentissement économique et dans l’attente  d’une décision de D.Trump sur les droits de douane aux Etats-Unis. Les véhicules importés, notamment d’Europe seraient mis en cause dans différents rapports et représenteraient une menace sur la sécurité nationale aux Etats-Unis. Si cette menace est avérée, le président pourra mettre en place de nouvelles taxes sur les véhicules importés qui pourrait atteindre jusque 25 %. Le conflit commercial engagé par les Etats-Unis contre la Chine depuis maintenant près d’un an pèse sur le marché de l’automobile. La Chine, premier marché mondial de l’automobile enregistre une baisse des immatriculations de voitures de 15,8 % en janvier alors que l’Europe recul de 4,6 %.

Recul du taux de chômage

Le taux de chômage en France a reculé de 0,3 points, à 8,8 % au quatrième trimestre 2018, a annoncé jeudi l’Insee. Ce taux est calculé selon les normes du Bureau international du travail (BIT) sur la base d’une enquête réalisée auprès de plusieurs dizaines de milliers de personnes. Le taux de chômage diminue fortement pour les jeunes, en particulier les hommes de 15 à 24 ans (-3,6 points).

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer