Newsletter du lundi 04 mars 2019

Publication de Carrefour & Cession d’UMG par Vivendi 

Le leader européen de la grande distribution Carrefour a publié ses résultats annuels. Le plan de transformation, engagé il y a plus d’un an, commence à porter ses fruits et permet à l’entreprise de publier des résultats 2018 satisfaisants : croissance du chiffre d’affaires de 1,4 % à 84,9 Mds€, meilleure gestion des stocks et une hausse des investissements tout en réduisant les coûts de 1 050 M€. Alexandre Bompard, le nouveau PDG de Carrefour rehausse les objectifs à horizon 2022. Le groupe a annoncé par ailleurs poursuivre des objectifs tournés autour de la transition alimentaire  avec le déploiement du concept « Bio Expérience »(8 000 références Bio sur 600 m²) dans 30 nouveaux hypermarchés supplémentaires en 2019. Carrefour affiche en effet une très forte croissance de son chiffre d’affaires sur le segment Bio, qui atteint déjà 1,8 Mds€ et estime un potentiel de 5 Mds€ de chiffre d’affaires dans ce domaine en 2022. Le groupe va en outre poursuivre la réduction des surfaces commerciales sous-productives, principalement non-alimentaires avec un objectif global de 400 000 m² de réduction d’ici 2022. Enfin, Carrefour poursuit son expansion, avec l’ouverture de 3 000 nouveaux magasins de proximités prévues dans le monde à horizon 2022.

Vivendi, spécialisé dans les contenus, les médias et la communication détient différents actifs tel que : Universal Music Group, Groupe canal+, etc. Le groupe s’apprête à se séparer de sa vache à lait, Universal Music group (UMG). La première maison de disque mondiale génère 6,02 Mds€ de chiffre d’affaire (10 % de croissance en 2018) et représente actuellement 65 % des actifs en portefeuille. La maison mère, Vivendi, a engagé le processus de vente aux enchères d’UMG et pourrait céder jusqu’à 50 % du capital. Cette vente attire de nombreux investisseurs tels que le groupe américain spécialisé dans les rachats d’entreprises KKR et le chinois Tencent Music Entertainment ou encore Apple. Les analystes valorisent UMG entre 29 Mds€ et 44 Mds€, de quoi ravir les actionnaires qui pourraient aussi bénéficier d’une offre de retrait du groupe à hauteur de 25% du capital à 25 € par titre..

PIB des Etats-Unis

Le PIB des Etats-Unis au 4e trimestre ressort à 2,6 %, au-dessus du consensus des analystes. Cela s’explique principalement par le niveau de l’investissement des entreprises. Même si la croissance a fortement ralenti par rapport au troisième trimestre qui était de 3,4 %, cela permet aux Etats-Unis d’obtenir une croissance de leur PIB de 2,9 % en 2018, plus haut niveau depuis 13 ans. Le président de la FED, Jérôme Powell a annoncé devant la commission des sénateurs que la croissance américaine devrait se poursuivre à un rythme « solide mais plus lent » qu’en 2018.

Hausse des transactions immobilières au T4 2018

L’indice global des prix de l’immobilier ancien reste stable. La hausse des taux en Europe ne semble  pas d’actualité à court terme et l’OAT 10 ans à 0,57 % a de quoi rassurer les emprunteurs potentiels. L’immobilier est aujourd’hui corrélé aux chiffres de l’emploi et c’est ainsi que les villes qui se développent fortement voient leurs prix de l’immobilier grimper. À l’inverse les territoires délaissés voient leurs prix stagner ou baisser. Le taux de chômage national s’élève à 8,4 % au T4 2018. Notons que des villes comme Rennes ou Nantes, qui ont un taux de chômage respectif de 6,9% et 8,4 % ont vu leurs prix moyens augmenter de 13 % à Rennes et 21 % à Nantes sur trois ans.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer