Newsletter du lundi 27 juillet 2020

Résultats Fleury Michon

La période est à l’heure des résultats semestriels du côté des entreprises. Fleury Michon a publié la semaine dernière un chiffre d’affaires semestriel de 376,7 millions d’euros, en hausse de 8% par rapport au premier semestre 2019, dont 4% de croissance réalisée grâce à l’acquisition du groupe Marfo en juillet 2019. L’impact de la crise sanitaire a fortement favorisé le pôle GMS de Fleury Michon (+11,5%) qui contribue à 88% au chiffre d’affaires, tiré par une bonne dynamique dès le premier trimestre sur le segment charcuterie et surimi (forte demande sur les mois de mars, avril et mai, en raison de changements de mode de consommation). Le pôle international, porté par l’activité Catering aérien, a enregistré une faible demande après un premier trimestre bien orienté. La croissance ressort en hausse de 8% sur le semestre (-47% à périmètre constant, sans impact du groupe Marfo).

Showroomprivé : EBITDA positif

Showroom privé a publié ce jour ses résultats semestriels, marqués par un retour à un EBITDA positif de 7 millions d’euros et une structure financière renforcée. La croissance du 2ème trimestre (+19%) rattrape le recul du 1er trimestre (-20%) grâce à la bonne orientation de l’activité en faveur de l’e-commerce, affichant un chiffre d’affaires stable à 302,7 millions d’euros sur le semestre (+0,2%). La hausse de la marge brute (37% vs 29% au S1 2019) a bénéficié positivement à l’EBITDA, permettant un retour en terrain positif de ce dernier grâce aux différentes activités stratégiques (basculement du modèle d’achats fermes vers les achats conditionnels et le dropshipment, meilleure gestion des retours et des stocks). L’augmentation de capital annoncée la semaine passée pour un montant de 10 M€ dans le but de renforcer la trésorerie est garantie à hauteur de 75% de l’émission par les dirigeants fondateurs.

Plus hauts historiques pour l’or

L’once d’or a atteint ses plus hauts historiques à 1 940$ (vs 1 921$ en septembre 2011), affichant une hausse de +27% depuis le début de l’année, dopée par la faiblesse du dollar, des taux négatifs, les craintes liées au coût économique de la pandémie, et les incertitudes géopolitiques entre Pékin et Washington. Historiquement, lorsque les taux d’intérêt réels sont négatifs, cela est en faveur de l’or, ce qui explique l’appétence pour le métal jaune depuis le début d’année, complétée par la pandémie et les sommes records mises en place par les gouvernements, ne laissant pas envisager une hausse des taux avant la fin 2021. En effet, l’or pourrait continuer sa hausse suite aux montants actuels des encours liés à l’or qui se trouvent au plus hauts. Les investisseurs achètent beaucoup de ces ETF (fonds indiciels cotés), augmentant de 29% les quantités d’or détenues par ces derniers depuis le début de l’année.

Incertitudes dans le secteur aéronautique et touristique

Les secteurs de l’aéronautique et du tourisme retombent dans un climat d’incertitude, en raison d’un retour à la hausse du nombre de cas de Covid-19 et certaines mesures prises par les Etats comme le Royaume-Uni, instaurant une « quatorzaine » à tous les voyageurs provenant d’Espagne, avec un élargissement possible à la France et l’Allemagne. Suite à cette annonce, le tour-opérateur TUI a annoncé l’annulation de tous ses vols vers l’Espagne continentale et les Canaries à compter de ce dimanche. Du côté des compagnies aériennes, Ryanair annonce ne pas être en mesure de savoir s’il pourra dégager un bénéfice annuel au cours de l’exercice 2020-2021, les compagnies américaines s’attendent à un automne dramatique, couplé à des vagues de licenciements, et Dassault Aviation qui s’inquiète de son carnet de commandes futur. Le secteur européen chute ce lundi en Bourse.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer