Newsletter du lundi 26 juillet 2021

Le régulateur chinois poursuit ses attaques contre les géants de la Tech

La bourse chinoise continue de souffrir des réglementations imposées par le gouvernement chinois. Cette semaine, ce sont les valeurs en lien avec l’éducation qui sont pénalisées après que Pékin ait interdit aux entreprises de soutien scolaire de dégager des bénéfices notamment dans les cours essentiels. Cette nouvelle loi permet de favoriser l’accès à l’éducation pour tous en ne ruinant pas les ménages par des coûts de scolarité exorbitants. Le secteur perd près de 10% et emmène avec lui dans sa chute celui des technologies en baisse de plus de 6% ce lundi. Prosus (Tencent) perd presque 10% aujourd’hui à la bourse d’Amsterdam alors que le gouvernement chinois ait interdit à Tencent, qui a racheté Universal Music à Vivendi en début d’année, de réaliser des gains grâce aux droits d’auteurs. Le régulateur des marchés chinois poursuit donc sa lutte antitrust contre les géants du numérique.

Légère hausse de la production après l’accord de l’OPEP+

Après plusieurs jours de négociations, l’OPEP+ et ses alliés dont la Russie sont parvenus à un accord pour augmenter la production de pétrole de 400 000 barils par mois à partir d’août. Ce rythme devrait se poursuivre jusqu’en décembre 2022. D’ici la fin de cette année, la production augmentera d’environ 2 millions de barils par jour. Selon l’accord, les Émirats Arabes Unis, l’Arabie saoudite, l’Irak, le Koweït et la Russie auront des références de production plus élevées. La production de référence des Émirats arabes unis est passée de 3,2 millions de barils par jour à 3,5 millions de barils par jour. Cependant, l’augmentation des cas de variant delta reste un défi majeur à la reprise de la demande mondiale de pétrole.

Technip Energies : un carnet de commandes en forte croissance et 2.5 Md € de trésorerie

Dans cette période de publications estivale, Technip Energies, l’entité nouvellement cotée depuis février affiche une croissance du chiffre d’affaires de 8% sur le semestre à 3.1 Mds€.  Le résultat net de la période ressort à 112 M€. Les prises de commandes du premier semestre sont de 7.8 Mds€ contre seulement 1.4 Md€ il y a un an. Le ratio commandes sur chiffre d’affaires est donc de 2.4 x. La trésorerie nette au 30 juin progresse à 2.5 Md€ principalement grâce à la forte prise de commandes et aux avances perçues. Rappelons que la valorisation boursière de Technip Energies est de 2 Mds€ alors que le groupe détient 2.5 Mds€ en trésorerie disponible, sans compter ses actifs. S&P ratings a de plus confirmé la notation financière de l’entreprise à BBB (catégorie investissement).

Thalès affiche sa confiance dans la reprise

Malgré la crise sanitaire, l’équipementier de l’aérospatiale, de la défense et de la sécurité vise un chiffre d’affaires compris entre 17,5 et 18 milliards d’euros en 2021. Le rebond de l’activité au premier semestre a été plus fort que prévu. Thales en a profité pour augmenter son objectif de chiffre d’affaires annuel. En bourse, cela a fait grimper vendredi le cours de l’action Thales de 0,72% à 89,48 euros par action. Dans le même temps, le groupe parie toujours que la marge EBIT de cette année sera comprise entre 9,5% et 10%, soit une augmentation de 150 à 200 points de base par rapport à 2020. Cependant, la stratégie du groupe repose sur l’hypothèse qu’il n’y aura pas de nouvelles perturbations majeures dans l’environnement sanitaire et sur la normalisation rapide de la chaîne d’approvisionnement mondiale des semi-conducteurs.

Performances hebdo

 

Les rendez-vous à ne pas manquer