Newsletter du lundi 25 janvier 2021

Baisse du climat des affaires en Allemagne

L’indice IFO (Institute for Economic Research) allemand, chargé d’évaluer le climat des affaires en Allemagne et mesurer les attentes dans les 6 prochains mois des fabricants, constructeurs, vendeurs etc., a été publié ce lundi 25 janvier à 90,1 (vs 92,2 en décembre 2020 et 91,8 prévus). Pour information, un résultat plus élevé que prévu est considéré comme positif et inversement.

Choose France : de la galerie des glaces à la visioconférence

Depuis trois ans, le sommet Choose France, mis en place par Emmanuel Macron, a lieu en début d’année au Château de Versailles avec un grand nombre d’investisseurs étrangers, dans le but de promouvoir l’attractivité de la France. Cette année, l’événement est mis à mal par la situation sanitaire, mais le Président de la République maintient tout de même une visioconférence ce lundi 25 janvier avec une centaine de dirigeants de multinationales qui ont répondu présent. Plusieurs sujets sont à l’ordre du jour, notamment les plans de relance et les politiques économiques qui seront mises en place pour les prochaines décennies. D’après une enquête d’EY concernant l’attractivité européenne, 42% des multinationales ont prévu de réduire leurs investissements en Europe. L’objectif étant de rassurer ces investisseurs étrangers, Emmanuel Macron promet qu’un retour en arrière n’est pas envisagé concernant l’impôt sur la fortune et la baisse de l’impôt sur les sociétés. Mais un autre sujet est fortement attendu ce jour, il s’agit du refus de l’Etat quant au rachat de Carrefour par le Canadien Couche-Tard. En effet, E. Macron devra rassurer là aussi sur l’attractivité future de la France afin que les investisseurs ne perçoivent pas cette décision comme désavantageuse.

Partenariat Français dans la santé digitale

Un partenariat entre Sanofi, Orange, Capgemini et Generali dans l’objectif de créer une société d’E-santé avait été annoncé en décembre. Le but est d’utiliser les qualités de chacune des entreprises dans leurs domaines respectifs dans l’intérêt général (Sanofi pour les professionnels de santé, Orange et Capgemini pour la communication ainsi que le service numérique et Generali comme assureur). Pour le lancement du projet, l’investissement initial prévu est de 24 millions d’euros. Ce montant sera partagé entre le financement de la plateforme numérique et la place physique « PariSanté Campus » situé à Paris. La plateforme offrira des solutions médicales comme des consultations, des informations sur tous les thèmes de la santé mais aussi le commerce de médicaments. Une centaine de start-up viendraient participer au projet contribuant premièrement à la transition du secteur vers le digital et deuxièmement à renforcer la position Française dans la santé.

Prosus sous les projecteurs

La société néerlandaise Prosus est une division d’investissement international sur le numérique et l’internet de Naspers. La société profite de la bonne tendance des marchés puisqu’elle opère sur 2 thématiques d’avenir : La Chine et le digital. Prosus possède une participation de 31% dans le géant Chinois du numérique (Services internet, mobiles, publicité) Tencent valorisé à 873 milliards de dollars US. L’opportunité du groupe sera de devenir un des leaders mondiaux de l’e-commerce sur les 4 branches de son portefeuille : Livraison de repas, petites annonces, paiements et site d’e-commerce. Le cours actuel de Prosus, se situant autour de 105€, progresse fortement. En effet, le cours de Tencent a pris 10% sur la semaine dernière et les analystes valorisent le cours de Prosus à 125€/action, soit un potentiel de 16% aujourd’hui.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer