Newsletter du lundi 23 novembre 2020

Bouygues annonce des résultats meilleurs qu’attendus

Bouygues a publié ce jeudi avant bourse sa présentation de résultat des 9 premiers mois de 2020. Les résultats du troisième trimestre ont démontré une véritable robustesse du groupe face à la crise sanitaire. Malgré un début d’année difficile avec un confinement strict, le groupe a finalement rehaussé ses prévisions annuelles. L’évolution du chiffre d’affaires du groupe sur le troisième trimestre 2020 par rapport à 2019 reste inchangée alors qu’elle avait reculé au cours du premier semestre. De plus la marge sur les profits courants a augmenté. Le groupe possède un bon ratio de liquidité pour faire face à ses dettes. Plus précisément, l’activité construction du groupe Bouygues divisée en trois parties (Bouygues construction, Bouygues immobilier et Colas) présente une baisse des ventes de 16% sur les 9 premiers mois mais les arriérés restent stables dans un contexte dégradé.  L’activité télécom du groupe continue sa croissance où le chiffre d’affaires des services progresse de 5% sur le T3 et 7% sur les M9. La branche du groupe poursuit son développement dans la 5G mais annonce que celui-ci sera associé au réseau 4G jusqu’en 2023. Finalement, les activités de TF1 ont dégagé une très bonne performance sur son segment diffusion. En effet, les revenus des publicités ont augmenté de 7.5% sur un an. Les téléspectateurs ont visionné en moyenne 16 minutes de plus par jour comparé à l’année dernière sur la même période.

Danone annonce une économie d’un milliard d’euros d’ici 2023 dans le cadre de son plan de réorganisation

Le groupe Danone spécialisé dans l’alimentaire a annoncé ce matin vouloir faire une économie d’un milliard d’euros jusqu’à 2023. Cela signifie que 1 500 à 2 000 postes seront supprimés dans le cadre du plan de réorganisation, soit 25% des effectifs présents dans les sièges sociaux du groupe à travers le monde. Pour rappel, le groupe avait dévoilé son résultat du troisième trimestre 2020 conforme aux attentes mi-octobre, confirmé ses objectifs de marge opérationnelle courante de 14% et annoncé une réorganisation stratégique à venir. Une organisation sur le plan géographique et non plus en fonction des produits offrira à l’entreprise une optimisation des résultats futurs. Environ 500 suppressions de postes administratifs sont concernées en France.

Plongeon des indices PMI en Novembre

Le mois de novembre marque un plongeon des indices PMI en France et en Europe avec le reconfinement. Malgré des résultats au-dessus des consensus, le secteur privé des services et manufacturier entre en contraction. En France, l’indice PMI des services continue sa contraction à 38 points (vs 46,5 au mois d’octobre) et l’indice manufacturier entre en contraction, après plusieurs mois en expansion à 49,1 (vs 51,3 au mois d’octobre). En Europe, l’indice composite a reculé de 4,9 points à 45,1 avec une contraction encore importante dans le secteur des services (41,3 points) et toujours en légère croissance pour l’indice manufacturier (53,6 points). Rappelons qu’un chiffre supérieur à 50 traduit une expansion de l’activité par rapport au mois précédent et inférieur à 50 dénote une contraction.

BCE, pas de retour à la normale sans vaccin

Impacté par la crise du Coronavirus, le PIB européen ne devrait pas retrouver son niveau de 2019 avant l’automne 2022 d’après le chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE), Philip Lane. Il ajoute à cela que, tant que le vaccin ne sera pas massivement développé et distribué, la période d’incertitude persistera durant les six prochains mois, ne laissant pas envisager pour la fin de l’année 2020 une amélioration de la situation économique. Les projections émises par la BCE reposent sur l’hypothèse que le vaccin sera distribué courant 2021.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer