Newsletter du lundi 21 septembre 2020

Les 4 sorcières, ce que ça signifie !

La journée des 4 sorcières ou en anglais « quadruple witching day » correspond au troisième vendredi des mois de mars, juin, septembre et décembre, donc de chaque fin de trimestre. Lors de ces journées, les contrats options sur indices boursiers et actions ainsi que les contrats à terme (Futures) sur indices boursiers et actions arrivent à expiration pour entamer un nouveau roulement. Ces 4 journées sont connues pour être très volatiles sur les marchés, c’est pourquoi la majorité des investisseurs et spéculateurs choisissent de se retirer des marchés dès la veille jusqu’à quelques heures avant l’échéance. Les investisseurs et spéculateurs cherchant à clôturer leurs positions à la dernière minute se retrouvent parfois coincés par la faible liquidité des marchés. Si une position n’est pas fermée avant la clôture de l’échéance, celle-ci sera faite automatiquement par le courtier et engendrera des difficultés. Il donnera lieu soit à la livraison de l’actif sous-jacent. Par exemple, pour un contrat sur le pétrole Brent, celui-ci vous sera livré physiquement et très peu de personnes peuvent gérer ce genre de situation. La deuxième possibilité est son règlement sous forme monétaire (€,$,…) mais celui-ci ne sera pas instantané et des frais peuvent être associés. Il est donc nécessaire de s’informer sur l’heure exacte de la clôture de l’échéance pour chaque actif.

  • Les bonnes pratiques avant d’investir dans les futures et les options :
    Ces instruments financiers sont complexes et il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance des marchés financiers.
    Ces instruments doivent correspondre à vos objectifs et à votre sensibilité au risque.

Douloureuse chute pour Unibail

L’ambiance n’est pas à la fête pour les valeurs foncières, financières, automobiles et de transport. L’actualité sur Unibail-Rodamco-Westfield a été particulièrement animée la semaine dernière. Le groupe d’immobilier commercial a fait de nombreuses annonces comme le refinancement de son bilan et de l’augmentation de son capital de 9 milliards d’euros. Ce plan est synonyme de destruction de valeur pour les actionnaires du groupe. De plus, URW a annoncé qu’il diminuait de moitié ses dividendes pour l’exercice de 2019. Le groupe, fortement endetté (ratio d’endettement de 41,5% au 30 juin 2020), a l’intention de céder pour 4 milliards d’euros d’actifs durant les 2 prochaines années. Le cours du titre a chuté de plus de 20% de sa valeur sur les 5 derniers jours. Le cours passant d’un plus haut mercredi à 40€/l’action à 32,20€/l’action vendredi. La remontée des cas de Covid entraîne une suspicion généralisée sur les foncières et leur taux d’occupation même si les clients d’Unibail sont particulièrement solides.

LNA santé : Le bénéfice se contracte

Mercredi soir, LNA santé, société spécialisée dans l’exploitation et la gestion d’établissements de prise en charge des personnes âgées et dépendantes a dévoilé ses résultats du premier semestre 2020. Le bénéfice net réalisé par l’entreprise ce premier semestre n’est pas au rendez-vous. En effet, l’entreprise a été fortement impactée par la crise du Covid-19. LNA santé génère un bénéfice net de 3 millions d’euros sur la période allant de janvier à juin, en net recul comparé à l’année précédente (-73,6%) dû au surcoût de la pandémie. Néanmoins, le chiffre d’affaires est en progression de 8,9% grâce à certaines acquisitions.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer