Newsletter du lundi 20 mai 2019

Publication du premier trimestre 2019 de Vallourec & Europcar

Vallourec, leader mondial des solutions tubulaires premium (utilisées dans les conduits de puits de pétrole), annonce des résultats encourageants pour le premier trimestre 2019. La publication dépasse les attentes des analystes et fait bondir le titre de plus de 8 % sur le marché boursier accumulant ainsi un rebond de près de 80 % depuis février. Le chiffre d’affaires croît de 19 % par rapport au T1 2018 pour atteindre 1,025 Mds€ sur la période. Le fabricant de tubes sans soudures profite de la reprise des investissements des grands groupes pétroliers. La croissance bénéficie d’un effet volume positif de 11 % lié aux activités pétrole et gaz dans les régions Europe, Afrique et Moyen-Orient et un effet prix/mix positif de 6 % grâce à la hausse des prix des produits tubulaires en Amérique du Nord. L’amélioration de l’activité permet au groupe de dégager un résultat brut d’exploitation positif à 67 millions d’euros contre -5 millions au T1 2018. Malgré une forte saisonnalité au premier trimestre, le groupe a su réduire sa consommation de trésorerie liée au besoin en fonds de roulement.

Le groupe Europcar Mobility group, leader de location de véhicules, fait état d’une publication de résultats assez terne et en légère baisse. Une publication qui n’impacte pas le cours de bourse qui reste stable autour des 6,80€. Europcar voit son résultat baisser de 30 % et ce dû à l’ « effet pâques ». Le week-end de la fête sainte tombait cette année fin avril contre fin mars en 2018, cet effet impacte le premier trimestre du groupe, -3.1% en mars et +5.1% en avril, mais devrait être rattrapé sur le deuxième trimestre. Sur l’année 2019 le groupe annonce être sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs, notamment grâce à l’acquisition de Goldcar leader du segment low-cost de la location de voitures et Ubeeqo qui a remporté l’appel d’offres « Mobilib » de la mairie de paris pour équiper la ville de voiture en libre-service.

Tensions dans le Golfe Persique 

 

Les relations américano-iraniennes sont au plus bas depuis que le président Donald Trump a décidé de se retirer de l’accord international sur le nucléaire iranien il y a un an. Le conflit s’est accentué ces dernières semaines avec la fin des exemptions permettant à huit pays l’achat de pétrole iranien dans le but de réduire à zéro les exportations de pétrole iranien. De plus, le  déploiement dans le Golfe du porte-avions Abraham Lincoln et de bombardiers B-52  et les différents actes de sabotage sur quatre navires  dont des pétroliers n’ont fait qu’accroître les tensions. Ce dimanche, le président a de nouveau intimidé l’Iran en les menaçant de destruction en cas d’attaque. Dimanche, lors d’une réunion de l’Opep, l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis se sont inquiétés d’une hausse des stocks mondiaux de pétrole. Les pays exportateurs ont affirmé leur détermination à stabiliser le marché malgré les tensions dans le Golfe.

Correction de la croissance du PIB

L’Isee a corrigé à la hausse, ce jeudi, le chiffre de la croissance française pour l’année 2018 à 1,7 %. Il s’agit de la deuxième révision à la hausse de la croissance française pour 2018 qui était estimé dans un premier temps à 1,5%. À l’origine de cette nouvelle correction: le niveau plus élevé que prévu de la consommation des ménages. Elle a progressé de 0,9 % au lieu de 0,8 %, en raison d’une progression notable du pouvoir d’achat (+1,4%).

 

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer