Newsletter du lundi 1er mars 2021

Eiffage : résilience de l’activité Travaux au S2 2020

Eiffage a publié des résultats 2020 supérieurs aux attentes malgré l’impact de l’épidémie, avec un chiffre d’affaires qui s’établit à plus de 16,3 milliards d’euros, en baisse de 10% (-10,6% pcc). Au cours du T4, l’activité a mieux performé, avec une baisse de 1,9%. Dans le détail, les Travaux ont enregistré une baisse d’activité de 9,5% (13,7 Mds€) limitée par une bonne performance au second semestre (+0,1%), pour un impact total de l’épidémie qui s’élève à 1,4 milliard d’euros sur l’année. A l’inverse, l’activité Concessions a fortement souffert de la crise sanitaire, du fait de sa forte exposition aux trafics autoroutiers et aéroportuaires, ainsi que des nombreuses restrictions quant aux déplacements. Eiffage a réduit son endettement financier net de 12 M€ à 253 M€, et le cash-flow libre marque un repli limité de 167M€ à 1,1 Md€. La bonne nouvelle vient de l’annonce d’un versement de dividende supérieur aux attentes (3€ par titre, dont 1,5€ au titre des résultats 2019). Pour 2021, le Groupe annonce un très bon carnet de commandes en hausse de 2 Mds€ sur un an, lui permettant de la visibilité sur plus de 14 mois d’activité.

Korian : poursuite de la croissance externe et objectifs financiers confirmés

Dans le secteur de la santé, Korian a réussi à limiter l’impact de la crise sanitaire sur son activité avec un chiffre d’affaires en hausse de 7,2% à 3 874 M€ (+2% croissance organique), porté par de la croissance externe. Sur l’année 2020, le Groupe a poursuivi sa stratégie de croissance de proximité lancée en 2016, et  réalisé 19 acquisitions (vs 20 en 2019), lui permettant d’ajouter à son portefeuille 107 nouveaux établissements, soit 6 000 nouveaux lits. Le Groupe a également renforcé sa structure financière avec un levier financier ramené à 3x et un ratio d’endettement immobilier de 55% (stable) pour un portefeuille d’une valeur totale de 2,7 Mds€. Au titre de l’exercice 2020, Korian propose un dividende de 0,30€/action et confirme ses objectifs financiers à horizon 2022, c’est-à-dire un chiffre d’affaires supérieur à 4,5 Mds€, et une marge d’EBITDA de 15,5% (vs 13,6% actuellement, hors coûts exceptionnels).

Retour de la croissance pour Veolia

Après une année 2020 compliquée pour Veolia, la croissance fait son retour. La publication des résultats annuels du groupe ressort dans les attentes des analystes. Le rebond de l’activité s’est effectué au 3ème trimestre 2020 et s’est confirmé sur le T4. Le groupe révèle une réelle maîtrise dans la gestion de ses coûts (économie de 500 millions € en 2020) et vise un EBITDA en hausse de plus de 10% à 4 milliards € pour 2021. Le dividende proposé par la direction serait de 1€/action (ratio de distribution de 25%), ce qui est en lien avec les objectifs du plan stratégique. Finalement, la direction de Veolia a réaffirmé son souhait d’entrer en discussion avec le conseil d’administration de Suez tandis que  ce dernier a rendu une réponse négative sur le projet d’OPA de Veolia.

US : Powell rassure sur l’état de l’économie

Depuis ces deux dernières semaines, les investisseurs sont préoccupés par la montée des taux obligataires, notamment le taux des bons du trésor américain à 10 ans a dépassé les 1.5% et l’OAT français à 10 ans est passé en territoire positif la semaine dernière (une première depuis juin 2020). Jerome Powell, le président de la Fed, la banque centrale américaine était auditionné mardi et mercredi respectivement par le Sénat et la Chambre des Représentants. Son rôle a été de rassurer les investisseurs sur les craintes de l’inflation. Il a précisé que la Fed ne s’attendait pas à voir de hausse générale des prix annuels supérieurs à 2% d’ici 3 ans. D’autres bonnes annonces ont été publiées comme la baisse des demandes d’allocation chômage de 100 000 à 730 000 personnes alors que les analystes tablaient sur 820 000, l’autorisation du vaccin de Johnson & Johnson aux États-Unis et la Chambre des Représentants qui a validé vendredi soir le plan de relance de 1 900 milliards $ du Président Joe Biden.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer