Newsletter du lundi 19 avril 2021

LVMH et L’Oréal ouvrent la saison des publications trimestrielles

La semaine dernière, les entreprises du secteur du luxe, LVMH et L’Oréal ont ouvert la saison des publications trimestrielles. C’est une nouvelle réussite pour LVMH qui dévoile une progression de son chiffre d’affaires de 32% à 13.959 milliards € sur le premier trimestre 2021 par rapport au T1 de 2020. Pour LVMH, toutes les activités ont bien performé grâce au net rebond de l’économie en Chine et la demande soutenue aux États-Unis. Le chiffre d’affaires du segment Vins & Spiritueux progresse de 17%, la maroquinerie progresse de 37%. Seul le CA du segment distribution sélective baisse de 30% à cause de l’absence d’échanges internationaux. De son côté, la publication de L’Oréal a été moyennement reçue par le marché qui s’attendait à mieux. Le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 10% à 7.61 milliards €. On remarque dans le communiqué que le segment e-commerce a progressé de 47% (30% du CA total). Les activités de soins pour les cheveux et pour la peau sont en hausse. Pour la 4ème année consécutive, L’Oréal figure dans le top 5 des entreprises les plus avancées en matière d’égalité homme-femme.

Renault veut s’impliquer davantage dans l’économie circulaire

Au cours d’une interview accordée au journal du dimanche, le directeur général Luca de Meo a annoncé l’objectif pour Renault de générer plus d’un milliard € de CA dans l’économie circulaire. Cela se fera principalement par la transformation de l’usine d’assemblage de Flins, dans les Yvelines, en centre de recyclage. Ce projet suit les ambitions du plan de restructuration du groupe d’ici 2030. Il consiste ici à réaliser plus de chiffre d’affaires en dehors de l’assemblage de voitures. Ce nouveau site appelé Re-Factory devrait s’ouvrir à partir de 2025. La prochaine étape stratégique pour le groupe sera de conserver son leadership dans l’électrique.

PIB : Un premier trimestre record en Chine

Premier pays touché par la pandémie, la croissance de la Chine s’est effondrée de 6,8% au cours du premier trimestre 2020, avant de fortement rebondir et finir l’année en hausse de +2,3%. La croissance a poursuivi sur sa lancée au premier trimestre 2021 avec une hausse record de 18,3% du PIB sur un an, marquant la plus forte croissance depuis le début de ses publications trimestrielles relatives au PIB en 1992. Bien que ce résultat exceptionnel bénéficie d’une base de comparaison favorable, les exportations chinoises ont grandement favorisé la croissance sur ce premier trimestre. En mars, les exportations chinoises ont augmenté de 30,6% sur un an, malgré une consommation des ménages à la traîne. Pour 2021, Pékin vise un objectif de croissance d’au moins 6%, prévision plus prudente que le FMI (Fonds monétaire international) qui anticipe +8,4% de hausse du PIB.

Une obligation pour sauver les Rhinocéros

Après les « Green Bonds », obligations en faveur de l’environnement climatique, et les « Blue Bonds », obligations destinées à la protection des océans, la banque mondiale lance un projet de « Wildlife Bonds ». Il s’agit là de solliciter les marchés dans le but de sauver les rhinocéros noirs d’Afrique du Sud, menacés de disparition pour leurs cornes fortement sollicitées par les contrebandiers. L’idée ? Allouer 45 millions de dollars en faveur de deux réserves naturelles d’Afrique du Sud qui œuvre pour la protection de l’espèce. La durée ? Des obligations avec une maturité de 5 ans, notées AAA. La rémunération ? Pas définie, celle-ci dépendra de l’atteinte, ou non de l’objectif fixé qui est un taux de progression annuel de l’espèce de +4% au sein des réserves sélectionnées. Mais pas de panique, les investisseurs récupéreront tout de même leur capital lorsque l’obligation arrivera à maturité. Si cette opération s’avère être un succès, elle pourrait être étendue à d’autres espèces menacées comme les lions, les tigres, les gorilles et les orangs outans.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer