Newsletter du lundi 13 mai 2019

Décision de gouvernance pour EssilorLuxottica

Leader du secteur optique ophtalmique, EssilorLuxottica subit un conflit de gouvernance depuis la fusion entre Essilor leader de la fabrication de verre optique et Luxottica acteur majeur de fabrication et distribution des montures de lunettes. Depuis plusieurs mois, les parties française et italienne du groupe s’accusent mutuellement de vouloir prendre l’ascendant alors qu‘Essilor et Luxottica sont supposés avoir le même poids au sein du conseil d’administration de la société fusionnée en vertu d’un accord qui expire en 2021. EssilorLuxottica a annoncé avoir signé un accord avec la holding Delfin, détenu par Leonardo del Vecchio, qui détient plus de 30% du capital du groupe pour régler le problème et a nommé à la gouvernance le directeur général de chaque groupe. Ainsi Francesco Milleri et Laurent Vacherot prendront la gouvernance du groupe, une situation que les directeurs ont décrit comme éphémère le but avoué étant d’annoncer la venue d’un PDG dans les mois qui viennent afin d’assurer la poursuite des synergies prévues.

Acquisition pour Total

Total se prépare à la plus grosse acquisition jamais réalisée par le groupe après le rachat d’ELF en 1999. Le géant de l’activité pétrolière et gazière jette son dévolu sur les actifs africains de la société Anadarko, compagnie pétrolière américaine, pour un montant de 8.8 milliards de dollars. Les actifs ciblés par l’acquisition se situent en Afrique du sud, en Algérie, au Ghana et  au Mozambique et viennent compléter l’activité du groupe, dirigé par Patrick Pouyanné, sur le continent Africain. A la suite d’un processus long et inattendu le rachat des actifs africains d’Anadarko devrait prendre effet à partir de l’année 2020.

Retour de l’aversion au risque et Croissance des réserves d’or

Dans un environnement de taux bas et de guerre commerciale entre Chine et Etat-Unis, l’incertitude macroéconomique est présente et implique une demande de l’or plus forte. Une hausse de la demande de 7% au premier trimestre à un volume de 1053 tonnes d’or. Russie, Chine et Turquie ont été les principaux acteurs sur le marché de l’or au premier trimestre avec respectivement l’achat de 55.3 tonnes, 33 tonnes et 40.1 tonnes d’or. Fin 2018 l’once d’or s’échangeait 1281 euros. Aujourd’hui le cours s’établit à 1287 euros  l’once d’or.

Retour de l’aversion au risque pour les acteurs sur les marchés financiers. Suite à l’impasse que génère la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis l’incertitude sur les conséquences macroéconomiques est de plus en plus forte. Cette incertitude se manifeste par un rachat net depuis le début de l’année de 115.94 milliards d’euros sur les fonds actions dont 20.5 milliards d’euros depuis la semaine du 8 mai et le retour du conflit Trump-Xi jinping. Par effet de contraste, nous remarquons le retour des souscriptions sur les fonds obligataire (+146.92 Mds) et monétaire (+35.83 Mds) depuis début 2019 avec +7.3 Mds et +20.38 Mds à la suite des derniers tweets du président Américain.

Performances hebdo

Les rendez-vous à ne pas manquer